Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

Mon histoire

Publié le 5 Novembre 2013 par Lourenço Pereira Rosa Maria

Je ne me souviens plus trop

Des raisons qui m’ont poussé à boire

Comme tous les ados

Chacun sa propre histoire.

 

Peut-être pour rigoler

Ou pour cacher mon mal-être

Un besoin d’oublier, de m’évader,

Ou bien de disparaître.

 

Je n’ai rien vu venir

Verre après verre, j’ai continué

Je ne pensais pas un jour me détruire

Je ne pensais pas un jour…basculer.

 

Je croyais trouver en buvant

Le réconfort qu’on éprouve avec un ami

Mais après toutes ces années de néant

J’ai compris que c’était mon pire ennemi.

 

J’ai souffert en silence, de mes multiples blessures

Verre après verre, je croyais noyer mes peines

Je pensais soigner mes anciennes fêlures

Celles qui m’ont fait croire, que je n’avais rien d’une reine.

 

Quand je me regarde dans un miroir

Je vois le reflet d’une fille que je ne reconnais plus

L’alcool était un remède illusoire

Combien d’années à y croire, j’ai perdu.

 

J’ai multiplié les cures, j’ai pensé voir le bout du tunnel

A chaque fois que j’ai voulu y croire

Je suis retombée plus bas, on ne soignait que le superficiel

Mes blessures sont plus profondes... elles sont là dans le noir.

 

Je ne me suis pas taillée les veines

J’ai préféré me perdre dans l’alcool

Aucun des deux ne peux enlever mes peines

Seul mon courage, saura y mettre un bémol.

 

Pour l’amour de mon enfant, je suis décidée à me battre

Lui seul remplacera tous les médocs

Et toutes les cures chez les psychiatres

Je viens de subir le meilleur électrochoc.

 

Je ne veux pas lui laisser l’image d’une mère

Que les ravages de l’alcool risquent d’anéantir

Je ne veux pas être pour lui l’image d’une chimère

Je veux lui prouver, que je réussirai à m'en sortir.

 

Ceci est mon histoire

L’histoire d’une fille que l’alcool a failli détruire

Celle qui s’était perdue dans le noir

Qui se cache souvent, derrière un sourire.

 

Le défit que je me lance, est un combat de mère

J’ai compris que derrière lui se cache mon unique voie

Le combat d’une femme, celui d’une guerrière

Celui avec qui, je retrouverai la foi.

Commenter cet article