Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

La liberté d'expression

Publié le 13 Janvier 2015 par Lourenço Pereira Rosa Maria

Tous les évènements de ces derniers jours, viennent peu à peu, à me faire poser tout un tas de questions.

On dit tout d’abord, que l’on doit garder notre liberté d’expression, et que les terroristes on tué cette liberté, en proclamant ce geste, sous le nom d’un prophète.

Mais les autres personnes tuées, police, juifs ou simple joggeur, n’ont pas fait acte de liberté d’expression.

Ils étaient là, au mauvais moment, et au mauvais endroit.

Je pense tout simplement, que le geste terroriste, ou fanatique, n’a pas de cible, à proprement dite. Il est là, tout simplement, pour survenir, à un moment précis. Pour donner suite, à une impulsion, faite pour assouvir, un besoin de tuer, en se cachant derrière, l’islam.

La liberté d’expression est néanmoins mise en cause, car c’est la première revendication meurtrière, de ces actes terroristes.

Je pense qu’il faut néanmoins, rester prudent.

La liberté d’expression, a malgré tout toujours dérangé. Qu’elle se cache sous des dessins, des propos homophobes, raciaux, ou même religieux…

Et pourtant, nombres de personnes, français ou étrangers, rient de blagues ironiques, parfois même malsaines.

Monsieur Dieudonné, a été longuement poursuivi, pour des propos inappropriés, quand à leur teneur raciale. Mais que dire de toutes ces personnes qui humilient, ou se moquent ou font des gestes haineux, envers les autres. Ceux qu’ils n’aiment pas, ou tout simplement, ceux qui sont différents.

Il en reste néanmoins, que cela reste… UNE LIBRE EXPRESION.

Et pourtant, dès que cette libre expression, dérange, dans la valeur fondamentale de l’être humain, tout est mis en place, pour la faire taire, et la punir à sa juste valeur.

Mais dans ces situations précises, on ne parle pas d’actes terroristes, car l’on ne tue pas proprement parlé, mais on fait taire par d’autres moyens, cette liberté d’expression.

Jusqu’où, s’arrête, la libre expression ?

Jusqu’où, commence cette même liberté ?

J’aimerais, que les politiques, s’intéressent également de près, à toutes ces situations, de liberté de paroles, ou d’actes, qui touchent aussi bien, le monde adulte, que les enfants, ou adolescents. Car nous sommes entrés depuis quelques années, dans une ère où, l’on a trop laissé la place à la liberté d’expression, ce qui nous a conduit malgré tout, aux situations, de violences, où nous en sommes à l’heure actuelle.

Je condamne, pour ma part, tous les faits et gestes, violents, racistes, pédophiles, ou haineux car ce sont tous des actes de barbaries, à mes yeux.

Mais j’aimerais, que l’on restreigne, quand même parfois, cette liberté d’expression, quand elle en vient à humilier de façon malsaine, tous les individus, quels qu’ils soient.

Que ce soit, par le dessin, ou la parole, ou l’acte en lui-même.

Car la liberté d’expression, ne doit pas être une arme de guerre. Elle doit servir avant tout, à nous faire nous poser des questions, parler, sans en venir à la violence, nous faire rire, mais tout en restant, dans le respect, de l’homme et de ses valeurs humaines et morales.

Elle doit être avant tout, le reflet du respect des droits de l’homme.

ROSI

Commenter cet article