Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

Je me souviens...

Publié le 26 Mars 2015 par Lourenço Pereira Rosa Maria

Je me souviens du temps où je t’ai connue

Nous avions fait les vendanges ensemble

Et puis un jeune homme est apparu

C’était hier…il me semble…

 

On s’entendait bien toutes les deux

On était devenues amies

Cet homme est devenu mon amoureux

J’étais devenue ton ennemie.

 

Je me souviens que tu nous faisais la tête

Lorsque je me suis mise avec lui

Ce soir là, c’était à une fête

Un peu avant minuit.

 

Depuis, tu évitais de nous parler

Cela a duré bien longtemps

Lorsque je venais vous retrouver

Il y avait ce silence et ton air absent…

 

Je me souviens, te tendre la joue

Pour y déposer un baiser

Toi, tu faisais la moue

Tu refusais de coopérer.

 

Le marbre avait les traits de ton visage

Ton cœur en était devenu aussi froid

Je trouvais cela tellement dommage

Je ne comprenais pas pourquoi.

 

Je me souviens que cela nous faisait souffrir

Et qu’un beau jour, je suis venue te parler

Que ton frère et moi, nous étions en train de pâtir

De ta colère et ton manque d’intérêt.

 

Nous aurions pu te tourner le dos

Après toutes ces années de colère endurées

Mais nous n’en avons pas dit un mot

Tu étais sa sœur, mon amie, notre aimée…

 

Je me souviens, on ne t’en voulait pas

On prenait sur nous, on guettait tes jours meilleurs

Le temps à passé et on est toujours là

Et puis, sont apparues de vieilles douleurs.

 

Tu as eu besoin de ton frère

Mais il a aussi eu besoin de toi

Vous avez perdu tant de repères

Tant de temps, sous tant d’effroi.

 

Je me souviens d’un temps

Où seul le silence capturait les mots

Aujourd’hui, il est peut-être temps

De les faire couler à nouveau.

 

De repenser à tous ces moments

Où ton frère a su passer sur tes colères

Aujourd’hui, si tu pouvais un instant

Rembobiner et faire marcher arrière.

 

Je me souviens de tous ces passages

Et je me demande, combien de temps encore

Le manque de mots, balaiera tous ces naufrages

De deux être qui s’aiment encore…

 

Je me souviens…

Mais toi,

T’en souviens tu…

Commenter cet article