Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

Les migrants

Publié le 7 Septembre 2015 par Lourenço Pereira Rosa Maria

Les migrants

Il paraît que la terre est universelle

Qu’il y a de la place pour tous les êtres

Qu’elle accueille en sa sainte chapelle

Tous les enfants de son endomètre.

 

Que de ses bras elle ouvre ses portes

A ces vies, nées de toute part

Qu’elle ferait toujours en sorte

De ne pas les mettre à l’écart.

 

Il parait que la terre est ainsi

Mais qu’elle ne dicte aucune loi

Que l’homme qui s’est posé en son nid

Se prend souvent pour un roi.

 

Qu’il serait intolérant et orgueilleux

Que l’argent deviendrait son pouvoir

Que la guerre deviendrait un jeu

Pour régner sur les territoires.

 

Il paraît que la tour de Babel

A divisé les hommes

Qu’avant, le langage était universel

Et que le mal, serait venu d’une pomme.

 

Qu’un serpent serait à l’origine

Du mal qui ronge l’homme

Qu’il y aurait pris racine

Le parcourant tel un angiome.

 

Il paraît tant de choses

Qu’on en oublie l’essentiel

Que sur cette terre, on fait juste une pause

Et que l’homme se conjugue au pluriel.

 

Qu’il y a une place pour chaque être

Ici bas, sur son sol

Que l’homme devrait toujours veiller sur le bien-être

De ses frères de Terre, sur lesquels il commet un viol.

 

Commenter cet article