Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

Je t'aime Papa...

Publié le 10 Avril 2016 par Lourenço Pereira Rosa Maria

J'ai beau avoir 47 ans

Mais au fond, je ne suis qu'une enfant

Et j'ai tant de mal à accepter

Qu'un jour, tu puisses me quitter.

 

J'ai beau me dire qu'il en est ainsi

Que la roue tourne, que tu vieillis

Que là-haut ta place est inscrite

Que la vie t'offre ses limites.

 

Ça fait drôle de te voir pleurer

Et sur tes joues, tes larmes couler

Je suis là, je ne sais que faire

Je suis là et je dois me taire.

 

En fait, ce n'est pas drôle du tout

Quand tu pleures, moi je prend un coup

J'ai tant besoin de toi, mon père

C'est inscrit là, dans mes viscères.

 

Je suis ta fille, et toi mon cœur

Et tu m'as donné tant de bonheur

Tu es ma main et moi ta canne

Je suis ton fil et toi ma liane.

 

Je n'aime pas te voir pleurer

Et voir ces rôles s'inverser

Mais pour toi je veux bien essayer

De sourire, pour mieux t'apaiser.

 

Je prie pour que tu ne souffre pas

Car tu mérites bien mieux que ça

Et quand le ciel, te tendra les bras

Je me résignerais tout bas.

 

Alors je dirais ces quelques mots

Avant d'éclater en sanglots

Je t'aime mon papa chéri

Tu es mon cœur et toute ma vie...

 

Je t'aime Papa...

 

Commenter cet article

Anonyme 10/04/2016 21:45

L'amour d'un père ne meurt jamais, il veille, de près ou de loin, toujours sur les siens.
Citation de Félicité Robert de Lamennais ; Pensées diverses (1854)
Courage Rosie
Profitez de chaque instants et vivez les intensément
Chaque minute avec votre papa est un trésor inestimable et éphémère
Je pense fort à vous

rosi 11/04/2016 00:29

Qui que vous soyez, je suis sincèrement émue et touchée par votre si gentil commentaire...
Je suis tellement d'accord avec vous, l'amour pour un père ou une mère est éternel, surtout quand il nous est si bien rendu et dieu sait comme il l'est...
Je ne sais pas pour combien de temps il sera parmi nous encore, mais ce que je sais c'est que je passerais le plus de temps possible à ses côtés en présence, pensée et surtout amour, car c'est tellement difficile de se retrouver à sa place, savoir que le temps nous est compté et que plus jamais on ne verra sa petite famille... Je vous remercie infiniment pour votre soutien, que je sais sincère et vous remercie également pour y avoir déposé ces quelques lignes si réconfortantes. Amitiés