Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rosi.over-blog.com.over-blog.com

recueil de poèmes sur mes états d'âme

Différent?

Publié le 22 Mai 2017 par Lourenço Pereira Rosa Maria

 

 

 

Tu m'a dit que tu étais différent, que tu n'étais vraiment pas comme les autres.

Moi je suis heureuse que tu m’ait parlé de ta différence, parce que la différence, c'est quoi au fond ?

Depuis des années, le monde rejette la différence...

La différence de couleur de peau, de religion, d' handicap, de sexe, d'idée... mais qu'est-ce qui fait de nous des gens différents ?

 

Est-ce que nous ne sommes pas tous différents aux yeux des autres ? Qu'est-ce qui fait peur ? Pourquoi ? Doit-on obéir à des codes imposés par la vie ? Est-on tous obligés d'être comme à l'image d'un être parfait, avec une vie parfaite et une ligne de conduite parfaite ?

C'est quoi la perfection au juste ?

 

Moi, je pense que la différence n'existe pas, quelle que soit notre religion, notre culture, notre mode de vie, notre vie sexuelle...

La seule chose qui réunit l'être humain, quel que soit le cas ci-dessus, c'est l'amour.

 

L'amour dans le monde entier, c'est le moteur de la vie. Celui que l'on cherche dès la naissance, dès le premier regard d'une mère et d'un père.

 

En fait, la seule différence que l'on peut trouver dans une vie, c'est la manière dont on se sent aimé, dont on a été aimé et dont on aime.

 

C'est cette différence qui fait de nous des êtres différents, mais au fond, malgré tout, n'était-ce pas notre point commun à tous ?

 

La vie veut qu'un homme et une femme soient fait pour être ensemble afin de continuer à procréer pour faire perdurer l'espèce.

C' est un code établi et défini par la religion des hommes.

 

Mais parfois il arrive que nous n'ayons pas tous en nous, ce code et qu'une autre alternative se propose.

On appelle cela l'homosexualité.

Dans l'espèce animale, cela existe aussi.

 

Est-ce pour autant que l'on doit se sentir différents ? Parce que le sexe opposé ne nous attire pas ? Est-on vraiment obligé d'aimer une personne du sexe opposé ? Cela fait-il de nous des être à part, des criminels ? Des monstres ?

Que cherche t-on avant tout dans une relation, n'était-ce pas l'amour, le besoin de se sentir aimé, apprécié ?

Je pense depuis quelques années, que tout est bien plus complexe que cela...

 

Je pense avant tout et je peux me tromper bien entendu, car tout cela n'est que ma propre opinion, que la relation entre un homme et une femme, dépend d'une seule et unique chose. L'amour vrai, celui qui fait que lorsque nous aurons des enfants, nous devrons leur donner ou leur montrer cette valeur fondamentale qu'est l'amour et le respect de l'autre quel que soit sa religion, sa couleur de peau, son avenir sexuel.

 

Je pense que l'équilibre d'un jeune enfant se construit au travers de ses deux parents ou de son environnement.

Si dès sa naissance, un enfant perd un équilibre respectueux envers l'autre, ou envers lui-même, un manque d'amour, de reconnaissance, de respect ou d'estime de soi, cet enfant va perdre un certain équilibre émotionnel qui fera de lui un adulte mal dans sa peau, colérique, timide, introverti...

C'est tout ce passage d'émotion qui fait notre seule différence.

J'ai eu la chance d'avoir des parents respectueux de cet équilibre émotionnel, d'avoir également la même chance dans ma famille, mes proches ou amis.

 

Mais cela n'est pas le cas pour nombres d'enfants...

 

La vie de couple est sans cesse mise à l'épreuve par notre mode de vie, de travail, de stress, et l'enfant paie souvent le prix de toutes nos erreurs.

 

Si notre équilibre émotionnel d'adulte peut être différent, c'est parce qu'à un moment donné, nombres d'enfants se sont sentis rejetés par un membre de la famille, un parent ou même un ami.

Certains enfants ont été abandonnés à la naissance, ou plus tard, ont été violé, battus, tyrannisés, ont été témoins d'un échec sentimental au sein de la vie de leur parents...d'amis qui les ont maltraités...

 

Tout cela peut avoir des conséquences pour l'enfant, qui perd le repère de ce que le mot, amour ou respect veut dire.

 

Que cherche un enfant avant tout ? Que cherche l'humain, l'adulte ? Ne cherche t-il pas ce qu'il a eu le sentiment de perdre à un moment donné de sa vie ? L'amour et le respect de l'autre et surtout de lui-même ?

 

En fait, nous cherchons tous l'amour quel que soit notre sexe parce que l'amour, c'est ce sentiment, cette faille qui fait de nous des êtres fragiles, cette quête du Graal, ce que tout le monde est en droit de mériter...

 

 

 

Moi je ne trouve pas que tu sois différent car au fond, tu es semblable à tant d'entre nous, tu as cette fragilité, cette tristesse, cette colère, ce manque d'amour, de reconnaissance, d'amitié, en fait tu es semblable à nous tous...

 

Tu cherches l'amour, la reconnaissance, une personne qui te rassure, à laquelle tu peux te confier, une personne qui ne se moquera pas de toi, qui ne t'insultera pas, qui ne te trahira pas, mais surtout une personne qui éloigne tes démons, ceux qui remontent à un moment donné de ton enfance...

Parce que l'enfance et ce que l'on en perçoit, ou ce dont on se rappelle, est notre pire ennemi...

 

Je pense qu'avouer les fêlures de son passé, permet déjà d'ouvrir une porte vers sa reconstruction émotionnelle, encore faut-il ne pas s'en abreuver à long terme, si l'on ne veut pas se voir enfermer dans un cercle de crainte dont on ne pourra jamais s'en sortir.

 

Tu m'a avoué ton sentiment de différence et pour cela, je te trouve unique, et courageux, parce que tout le monde ne sait pas le faire et l'assumer comme tu l'as fait.

Mais je ne suis pas d'accord avec le fait que tu dises que tu es différent de tout le monde.

Bien au contraire...

Car si on gratte tous au fond de notre passé, pour beaucoup d'entre nous, il y a eu à un moment donné de notre enfance, une fêlure dans notre équilibre émotionnel.

Reste ce jeune homme sensible que tu es, et laisse le temps au temps, car lui seul te permettra à un moment donné de ta vie d'adulte d'assumer tes propres choix, et ce que tu as envie d'en faire.

 

...

Je pense que si Franco, Mussolini, Hitler ou tous les fanatiques religieux, avaient eu à un moment donné un équilibre émotionnel stable, dès leur enfance, peut-être n'y aurait t- il pas eu autant de crimes, autant de haine.

Je pense aussi, que s'ils avaient été homosexuels, peut-être n'auraient-ils jamais été ceux qu'ils ont été...

Je pense surtout que si l'humain avait plus de respect, ou d'amour pour l'autre quel qu'il soit, le monde serait meilleur, et nous aurions tous, avec nos ressemblances fait tout la différence …

 

Rosi

 

 

 

 

Commenter cet article